LA 42e DIVISION D'INFANTERIE

ET SES OFFICIERS


d'après les informations contenues dans le manuscrit


En 1914, une armée comprend plusieurs corps d’armée[1] composés chacun de deux divisions d’infanterie, d’une cavalerie de corps, d’une artillerie de corps, d’une formation du génie et des services.

La division d’infanterie[2] comprend deux brigades d’infanterie (composée chacune de trois régiments[3] comprenant chacun trois bataillons[4] constitué de quatre compagnies[5]) accompagnées d’artillerie, de cavalerie et de génie.

La 42e division d’infanterie

La 42e division d’infanterie à laquelle appartient le 94e RI d’Eugène Barbaroux comprend, outre les états-majors, les médecins (Docteur du Roselle au 94e RI) et les services :

-la 83e brigade composée d’un régiment d’infanterie et de deux régiments de chasseurs à pied.

-la 84e brigade composée de deux régiments d’infanterie et d’un régiment de chasseurs à pied.

-deux régiments d’artillerie, un régiment de chasseurs à cheval et une compagnie du génie.

En août 1914, en Lorraine, la 42e DI dépend du 6e corps d’armée (CA) du général Sarrail, rattaché à la IIIe armée du général Ruffey.

En septembre 1914, lors de la bataille de la Marne, elle dépend du 9e CA (corps combiné du général Humbert) rattaché à la IXearmée de Foch.

D’octobre à décembre 1914, dans les Flandres, elle dépend du 32e CA (ancien corps combiné du général Humbert) rattaché à la VIIIe armée du général d’Urbal.

En janvier-février 1915, en Argonne, la 42e DI dépend toujours du 32e CA du général Humbert rattaché à la IIIe armée du général Sarrail.

Les officiers de la 42e D.I.

En août 1914 (Lorraine)

Commandement : général Verraux

83e brigade : général Krien

- 94e RI : colonel Margot

1er bataillon : commandant Barbaroux

1ère compagnie : capitaine François

2e compagnie : capitaine Pézard

3e compagnie : capitaine Marzloff

4e compagnie : lieutenant du Fretay (26 août)

2e bataillon : capitaine Dieu ?

3e bataillon : commandant de Parseval (blessé 24 août), capitaine Marzloff (26 août)

- 8e BCP : commandant Clavel

- 19e BCP : commandant Miellet tué le 24 août. Commandant Payard

84e brigade : général Trouchaud

151e RI, 162e RI, 16e BCP

En septembre 1914 (la Marne)

Commandement : général Grossetti

83e brigade : général Krien (blessé 25 septembre), colonel de Bazelaire

- 8e BCP : capitaine Segonne

- 19e BCP :commandant Payard blessé le 7 septembre, capitaine Sallis tué le 8, capitaine Hennequin tué le 9, Boulant tué le 13, enfin commandant Ducornez à partir du 13 septembre 1914

- 94e RI : colonel Margot (blessé début septembre), commandant Ducloux (blessé), commandant Barbaroux (21-29 septembre), capitaine Picquart, blessé le 29, capitaine Dieu (29 septembre-10octobre)

1er bataillon : commandant Barbaroux (blessé le 6 septembre), capitaine Niéger (blessé le même jour), capitaine François (6-19 septembre), lieutenant Hans le 20 septembre (tué le lendemain), lieutenant Grégy (21 septembre)

1ère compagnie : capitaine François, lieutenant Grégy

2e compagnie : capitaine Pézard

3e compagnie : capitaine Niéger, capitaine François (fin septembre), capitaine Marzloff (octobre)

4e compagnie : lieutenant du Fretay (blessé 6 septembre-retour mi-octobre), lieutenant Hans

2e bataillon : capitaine Dieu ?

3e bataillon : capitaine François à partir du 19 septembre

Fin septembre : le régiment est réduit à 2 bataillons :

1er bataillon capitaine Picquart

2e bataillon : capitaine Dieu

Capitaine Foucault en compagnie de réserve

84e brigade : colonel Deville (à partir du 20 septembre)

151e RI, 162e RI, 16e BCP

En octobre-décembre 1914 (Flandres)

Commandement : général Grossetti, colonel de Bazelaire au 25 octobre (Grossetti promu commandant des forces françaises et belges au sud et au nord de Pervyse), puis général Duchêne au 16 novembre

83e brigade : colonel de Bazelaire (passe général en novembre, commandant la division marocaine formant le 32e CA avec la 42e DI), colonel Escallon (20 novembre- sera tué le 30 juin 1915)

- 8e BCP : commandant Clavel (tué le 8 novembre), capitaine Segonne

- 19e BCP : commandant Ducornez

- 94e RI : commandant Jénot ou Génot (blessé 10 novembre), commandant Boulet-Desbareau provisoirement, lieutenant-colonel de Saintenac (16 novembre)

1er bataillon : commandant Barbaroux, capitaine François (absence Barbaroux 30septembre-16octobre), lieutenant Grégy (le 22 novembre Barbaroux à Dunkerque), capitaine Darthos (2-5 décembre quand Barbaroux prend le commandement de la 1ère ligne de brigade (tranchées de Het Sas et celles de Steenstraat (avec le 19e BCP ; puis relevé par Desbareau)

1ère compagnie : capitaine François (tué 6 novembre), lieutenant Grégy

2e compagnie : lieutenant Grégy

3e compagnie : … Balou, capitaine Niéger (revient le 26 octobre), capitaine Darthos

4e compagnie : lieutenant puis capitaine du Fretay (retour de blessure le 17 octobre), s/lieutenant de Corny (tué 16 décembre)

2e bataillon : capitaine Dieu, commandant Boulet-Desbareau (fin octobre), capitaine Marzloff revient de sa blessure le 1er janvier 1915

3e bataillon : capitaine Marzloff (25 octobre), commandant de Parseval revient le 1er novembre, gravement blessé le 10), provisoirement capitaine Marzloff) ;Duclouxà mi-décembre

84e brigade : colonel Deville depuis le 20 septembre ; promu général de brigade le 19 décembre ; reste à la tête de la brigade

- 151e RI : colonel Dillemann (à partir du 10 novembre 1914 et avant par le colonel Deville)

- 16e BCP : commandant Chenèble (août-novembre), capitaine Beaurain, capitaine Niéger, commandant Poirel (24 décembre)

- 162e RI : Lieutenant-Colonel Claudon (Génot commande le 3e bataillon ; commandant Moisson est aussi chef de bataillon)

En janvier-février 1915 (Argonne)

Général Duchêne, puis général Deville à partir du 8 mars 1915

83e brigade : colonel Escallon

- 8e BCP : commandant Moisson

- 19e BCP : commandant Ducornez

- 94e RI : lieutenant-colonel de Saintenac

1er bataillon : commandant Barbaroux

1ère compagnie : capitaine Grégy

2ème compagnie : adjudant Frath (son ancien caporal-clairon)

3ème compagnie : capitaine Darthos (remplacera Barbaroux à son départ)

4ème compagnie : lieutenant Duchêne (fils du général commandant la 42e DI), blessé à l’attaque du 22 janvier, commandée ensuite par un jeune sous-lieutenant (ancien admissible St Cyr 1914)

2e bataillon : commandant Boulet-Desbareau

3e bataillon : commandant Ducloux

84e brigade : général Deville

- 151e RI : colonel Dillemann

- 162e RI : lieutenant-colonel Claudon (commandant Segonne, un de ses chefs de bataillon)

- 16e BCP : commandant Poirel


[1] Environ 40 000 hommes par corps d’armée.

[2] Environ 16 000 hommes.

[3] Environ 3 400 hommes par régiment d’infanterie et 1 700 par régiment de chasseurs à pied.

[4] Environ 1 000 hommes par bataillon (Eugène Barbaroux évoque le chiffre de 1700 en août pour son bataillon).

[5] Environ 250 hommes par compagnie.